L’oeuvre de Pierre Bourdieu en pratiques !
Vous êtes ici : Accueil » Edito » Le programme de l’édition 2012 "LA DEPAYSANISATION"

Le programme de l’édition 2012 "LA DEPAYSANISATION"

D 9 mars 2012     H 21:01     A Administrateur     C 1 messages


Tenez vous prêts ! Voici un programme dense et varié !

Vous trouverez ci dessous les programmes et affiches de l’édition 2012 du 2 au 7 avril 2012. Voir les pièces jointes.
Le programme est très riche !

21 mars

En partenariat avec Lacq Odyssée,
Café des Sciences, Bar-Librairie l’Entropie,
21h : Développement agricole et éthique : quel lien ?
Abel Kouvouama (Anthropologue, ITEM-UPPA)

28 mars

Table ronde, Artigueloutan, 20h30 :
Dépaysannisation : quels regards en 2012 ?

Dominique Bidot-Germa (Historien, ITEMUPPA), Sami Bouri (PauSes, ITEM), Lionel Dupuy (Géographe, SET-UPPA), Abel Kouvouama (Anthropologue, ITEM-UPPA)

30 mars

En partenariat avec CulturAmerica
Amphithéâtre de la Présidence, 18h :
L’envers de la « ville aymara ». Migration rurale, mobilité intra-urbaine et
mobilisations politiques à El Alto (Bolivie)

Franck Poupeau (Sociologue au CNRS,
Directeur de recherche associé à l’IHEAL)

2 avril

En partenariat avec l’ITS Pierre Bourdieu,
Pau, 14h-17h :
Être paysan au XXIe siècle

Estelle Deléage (Université de Caen),
SIVAM, GEIQ
Cinéma Le Luxor, Oloron, 20h :

Le temps des grâces de Dominique Marchais
ou C’est quoi la vie de François Dupeyron
(Représentation suivie d’un débat)

3 avril

Table ronde, Lasseube, 20h30 :
Dépaysannisation : quels regards en 2012 ?
Dominique Bidot-Germa (Historien, ITEMUPPA), Sami Bouri (PauSes, ITEM), Lionel Dupuy (Géographe, SET-UPPA), Abel Kouvouama (Anthropologue, ITEM-UPPA)

4 avril

Amphithéâtre de la Présidence,
UPPA, 18h30-20h :
La vie paysanne en Kabylie en 2011
Tassadit Bayoud (PauSes/Algérie)

5 avril

Table ronde, Denguin, 20h30 :
Dépaysannisation : quels regards en 2012 ?
Dominique Bidot-Germa (Historien, ITEMUPPA), Sami Bouri (PauSes, ITEM), Lionel Dupuy (Géographe, SET-UPPA), Abel Kouvouama (Anthropologue, ITEM-UPPA)

Vendredi 6 avril

UPPA (Amphi B, UFR Sciences et
Techniques), Conférences publiques : D’ici et d’ailleurs

9h30-12h30 : Patrick Champagne (Sociologue, INRACSE) : Crise de la reproduction sociale : le cas de la
paysannerie ;

Gilles Laferté (Sociologue, INRACESAER) : L’embourgeoisement agricole ? ;

Julian Mischi (Sociologue, INRA-CSE) : Des « paysans »
chez les cheminots. Sorties partielles du monde agricole
et logiques distinctives en milieu industriel ;

Nicolas Rénahy (Sociologue, INRA-CSE) : Une ascension
sociale locale en crise. Le cas de sites industriels ruraux
(Bourgogne) ;
Discutante : Tassadit Yacine
(Anthropologue, EHESS-Paris).

17h00-20h : Dominique Bidot-Germa (Historien,
ITEM-UPPA) : Et les célibataires s’en allèrent au bal :
le début d’une société paysanne en Béarn (13e-14e siècles) ;

Marion Charbonneau (Géographe, SETUPPA) : L’intégration des marges pastorales andines :
désenclavement, réformes agraires et restructuration
des organisations collectives (Pérou) ;

Vintila Mihailescu (Anthropologue, Université de Bucarest) :
Des maisons sans chez soi. Un langage paysan postcommuniste ;

Boureima Ouedraogo (Sociologue,
Université de Ouagadougou) : Les processus de la
dépaysannisation en Afrique. L’exemple du monde rural
burkinabè ;

Rodica Zané (Anthropologue, BordeauxSegalen II) : Paysans, paysannerie et identité nationale
en Roumanie. Avec la participation de la Toupine

Médiathèque d’Este, Billère, 16h :
Emporte-pièce La domination masculine
(de Pierrre Bourdieu) - Collectif Manifeste Rien
Représentation suivie d’un débat en présence de Tassadit Yacine
(Anthropologue, EHESS-Paris).

Quelques citations de P. Bourdieu pour amorcer la réflexion :

« « Dominées jusque dans la production de leur image du monde social et par conséquent de leur identité sociale, les classes dominées ne parlent pas. Elles sont parlées. » »

« « Entre tous les groupes dominés, la classe paysanne, sans doute parce qu’elle ne s’est jamais donné ou qu’on ne lui a jamais donné le contre-discours capable de la constituer en sujet de sa propre vérité, est l’exemple par excellence de la classe objet , contrainte de former sa propre subjectivité à partir de son objectivation (et très proche en cela des victimes du racisme) » par autrui, dominant. »

« « Ce n’est pas d’aujourd’hui que les paysans, sans cesse affrontés à la domination inséparablement économique et symbolique de la bourgeoisie urbaine, n’ont pas d’autre choix que de jouer, pour les citadins et aussi pour eux-mêmes, l’une ou l’autre des figures du paysan » , qui cherche à donner une bonne image de soi et de son métier, qui se pose en sage éclairé par les leçons de choses de la nature, qui fait le sauvage taciturne (le « paysan empaysanné ») ou encore le « sorcier » rebouteux… »

Cf. Le bal de célibataires, p. 255 et suivantes...

A très bientôt !
L’équipe Pauses

1 Messages

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message