L’oeuvre de Pierre Bourdieu en pratiques !
Vous êtes ici : Accueil » L’oeuvre de Pierre Bourdieu » La présentation de l’intervention de Stéphane Darbon 2016

La présentation de l’intervention de Stéphane Darbon 2016

D 31 mars 2016     H 09:51     A Administrateur     C 0 messages


Pau 28 avril 2016
Sébastien Darbon

Cette intervention a pour objet principal l’examen de deux questions qui, pour être différentes, n’en sont pas moins intimement liées : Qu’est-ce que le sport ? En quoi peut-on parler de culture(s) sportive(s) ?

La première question peut paraître ingénue : tout le monde sait ou croit savoir ce qu’est le sport. Pourtant, il s’agit d’un objet tellement complexe et mouvant qu’aucune définition ne parvient à en rendre compte de façon rigoureuse, ce qui conduit les historiens du sport (essentiellement anglo-saxons) à adopter une attitude « laxiste » consistant à considérer comme étant du « sport » toute activité désignée comme telle par tout un chacun. Afin de sortir d’une impasse aussi fâcheuse, je propose d’adopter le point de vue d’une anthropologie historique, qui consiste à prendre la mesure de ce qui s’est produit (grosso modo) dans l’Angleterre du 19e siècle : le remplacement progressif d’un « système des jeux athlétiques » par un « système sportif » qui, non seulement s’est diffusé dans le monde entier, mais encore n’a cessé de se renforcer jusqu’à nos jours. Or, avec le recul historique, on se rend bien compte que ce qui semble avoir constitué une évolution, s’apparente en réalité à une véritable révolution, à un changement de paradigme radical. Il s’agira donc de détailler et d’analyser les différentes formes qu’ont prises ces transformations, leurs conséquences sur nos modes de vie et leur influence sur le travail du chercheur qui s’intéresse, quelle que soit sa discipline, aux pratiques sportives.

La seconde question, abordée par Pierre Bourdieu dans son « Programme pour une sociologie du sport », est moins historique que théorique. Compte tenu de la diversité des pratiques sportives, et notamment de la diversité des rapports au corps qu’elle impliquent (rapport à son propre corps, à celui de ses éventuels co-équipiers et adversaires), il peut paraître raisonnable de considérer qu’il y a à peu près autant de cultures sportives qu’il y a de pratiques différentes – avec bien entendu des zones de recouvrement plus ou moins importantes. Ce qui est proposé ici, c’est de reconsidérer la question des cultures sportives en insistant sur une notion qui est généralement négligée (sans doute parce qu’elle paraît tellement évidente et constitutive de l’objet étudié) : les règles du jeu. Sera ainsi mis en évidence le lien essentiel qui lie règles du jeu, propriétés formelles et cultures sportives. Cette réflexion débouche sur une tentative de mieux comprendre les raisons pour lesquelles tel sport se diffuse (ou peine à se diffuser) dans tel ou tel pays, mettant par exemple en évidence d’éventuelles incompatibilités entre une culture sportive donnée et un certain nombre de traits culturels dominants de la société d’accueil.

Dans la même rubrique

1er novembre 2004 – Biographie sommaire

1er novembre 2004 – Ouvrages et Revues sur Pierre Bourdieu

1er novembre 2004 – A voir

31 octobre 2004 – Hommage pratique

30 octobre 2004 – Bibliographie de Pierre Bourdieu

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message