C’est parti pour la phase 2 !

Bienvenue à Tassadit Yacine (EHESS) qui vient à la rencontre des lycéens et des étudiants.

A ne pas manquer : diffusion en direct de la rencontre UPPA jeudi 16h.

Jeudi 19 mai 2022 : 16h-18h UPPA, salle Chadefaud, Institut Claude Laugénie

Par l’Association PauSES et le Laboratoire ITEM via le « Jeudi d’ITEM »

*Conférence-débat « Temporalité et pouvoir »

 Elle sera également retransmise en ligne via un dispositif de visioconférence teams :

https://jeudisitem.hypotheses.org/

Tassadit Yacine, Anthropologue, Directrice d’Etudes à l’Ehess, membre du Laboratoire d’Anthropologie Sociale, du Collège de France, 52 rue du cardinal Lemoine, 75005 Paris.

Il s’agira de faire de la genèse du concept de temporalité dans l’œuvre de Bourdieu en partant des conditions de réalisation des enquêtes en Algérie auprès des populations regroupées dans des camps (1955-1961) qui, en changeant de lieu (espace) ont, du coup, perdu la notion du temps. D’autant que ce déplacement est voulu par l’armée pour accélérer les changements de culture (mode de vivre, de penser) pour soi-disant les moderniser. Le temps a été un élément constitutif de leur désorientation. Il en sera de même pour l’espace, imposer un habitat particulier (fontaine, maison sans cour, voisinage imposé, mélange des genres), etc. On retrouvera ce désarroi (à l’égard du temps) chez les  nomades, les citadins ou villageois pour avoir connu l’émigration qui ont une autre vision du temps. La guerre est étudiée par Pierre Bourdieu comme processus d’accélération des changements donc de la temporalité) et dans lesquelles il a fabriqué ce concept et mis en pratique en Algérie.

https://jeudisitem.hypotheses.org/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.